« Club 1892 » de Collectif d’auteurs

RFCL, club 1892Quatrième de couverture : Dans « Club 1892 », une équipe de onze journaliste liégeois, qui ont offert leur droit d’auteur, écrit l’histoire et imagine l’avenir du plus ancien club de Wallonie. Avec passion, humour et émotion, en rendant hommage aux supporters qui ont porté le club à bout de bras, ils évoquent 120 années d’une histoire, sportive et extra-sportive, plus que mouvementée. Ils donnent aussi la parole à ceux qui ont repris les commandes du Matricule 4 pour repartir de l’avant. Le livre est, de surcroît, le catalogue officile de l’exposition du 120ème anniversaire.

Mon avis : J’ai 2 passions dans la vie : la lecture et le RFCL. Alors quand ces 2 passions se rencontrent, je ne pouvais être que sous le charme !
Un petit livre bien fait, les chapitres sont courts sans être succints. Les différentes plumes sont agréables : humour, passion et émotion se partagent les textes.
Bien documenté, j’ai (encore) appris plein de choses sur ce club d’amoureux du foot et de ses couleurs. C’est sûr pour être supporter du matricule 4 il faut avoir les nerfs bien accrochés et plein d’amour et de passion à donner… Mais c’est ce qui fait son charme et ce pourquoi on l’aime tant ! 

Ma note -> 

2012, 186 pages.

Dans ma bibliothèque.

« Le bizarre incident du chien pendant la nuit » de Mark Haddon

le bizarre incident du chien pendant la nuit, mark haddon, éditions pocket jeunesseQuatrième de couvertureIl a 15 ans et s’appelle Christopher Boone. 
Il excelle en mathématiques et adore Sherlock Holmes. 
Il aime les diagrammes, les listes, la vérité.
Il ne supporte pas qu’on le touche.
Pour lui 4 voitures rouges à la file sont synonymes de BONNE JOURNEE ; 3 voitures rouges : d’une ASSEZ BONNE JOURNEE ; 5 voitures rouges d’une SUPER BONNE JOURNEE. 
Il est autiste et porte en lui une part de géne.


Quand, un jour, Christopher apprend que Wellington, le caniche de sa voisine, a été assassiné, il décide de mener l’enquête. Une enquête qui va lui permettre d’arracher au passé l’énigme de sa propre histoire. Et de nous la raconter…


Mon avis
 : Un roman extraordinairement attachant, atypique et humain !

On entre dans la tête de Christopher comme une petite souris, on y reste bien au chaud tout au long de l’histoire. Christopher nous explique son monde, ses ressentis,  les choses telles que lui les voit et les comprend , sa, ou plutôt ses logiques de pensée.
C’est tout simplement prodigieux d’humanité et surtout écrit d’une main si simple mais si conquise aux faits, gestes, pensées et paroles de Christopher que tout compte fait on se dit que la définition d’une personne « normale » est vraiment aléatoire et surfaite !

Ma note -> 

Éditions Pocket (Jeunesse), 2005, 394 pages.

Emprunté à la bibliothèque.

« Si je reste » de Gayle Forman

Si je reste.jpgQuatrième de couverture : Mia a 17 ans. Un petit ami, rock star en herbe. Des parents excentriques. Des copains précieux. Un petit frère craquant. Beaucoup de talent et la vie devant elle 
Quand, un jour, tout s’arrête. Tous ses rêves, ses projets, ses amours. Là, dans un fossé, au bord de la route. Un banal accident de voiture… Comme détaché, son esprit contemple son propre corps, brisé. Mia voit tout, entend tout. Transportée à l’hôpital, elle assiste à la ronde de ses proches, aux diagnostics des médecins. Entre rires et larmes, elle revoit sa vie d’avant, imagine sa vie d’près. Sortir du coma, d’accord, mais à quoi bon ? Partir, revenir ? Si je reste…

Mon avis : Un très très joli roman jeunesse. Bourré d’émotions, de sentiments d’amitié et d’amour. Il se lit plus que facilement tant l’écriture est agréable et Mia attachante. Bouleversant de part le thème (toute une famille décimée en une seconde) mais irresistible de part la façon dont l’auteur nous fait plonger dans la vie de Mia tant dans sa vie avant l’accident que celle qui se dessine après l’accident. Sa passion pour la musique classique et le violoncelle en particulier est aussi très original (pour une ado) mais rend le roman doux et plein de tendresse.
Bref, si vous aimez les histoires d’amour (amour avec un grand A, et amour non pas entre un homme et une femme mais amour de la vie) ce livre est fait pour vous. Ayez quant même un mouchoir à portée de main… Il pourrait servir 😉

Ma note ->  

D’autres avis : ici

Un extrait : « Dans la vie il faut parfois faire des choix, et parfois ce sont les choix qui te font. » (p.153)

Éditions Pocket, Collection Jeunes Adultes, 2010, 185 pages.

Emprunté à la bibliothèque.

« Le garçon d’à côté » de Katrina Kittle

Le garçon d'à côté.gifQuatrième de couverture : Dans une banlieue du Middle West, une fracassante nouvelle vient mettre à mal le fragile équilibre que Sarah Laden essayait de maintenir avec ses enfants, Nate et Danny, depuis la mort de son mari… Les Kendrick, ses voisins, sont accusés de pédophilie.
Elle pensait les connaître, elle les appréciait. Courtney Kendrick était même une amie, une vraie. Mais que savait-elle réellement de couple ? L’horreur était sous yeux, pourtant Sarah n’a rien vu, rien senti…
En décidant d’accueillir chez elle leur fils Jordan, victime d’abus, c’est toute la famille de Sarah qui doit changer de regard pour comprendre l’inconcevable. Les voix puissantes de Sarah, Nate et Danny alternent avec fluidité, et tour à tour, l’adulte, l’adolescent et l’enfant tentent de réinventer leurs rôles respectifs et leurs certitudes pour redonner à Jordan goût à la vie et l’aider à grandir.

Mon avis : Un roman grave par son thème, mais splendide par son écriture !
La pédophilie est ici racontée sans faux semblants. Les vérités sont dites telles qu’elles apparaissent sans voyeurisme mais assez explicites pour comprendre l’horreur que vivent les petites victimes de ces êtres dérangés. De plus on se plonge non seulement dans le calvaire de ce petit garçon victime de ses parents mais aussi dans l’entourage (voisins et amis) direct de cette famille incestueuse, qui rend la découverte de ce qui se passait une fois les portes de cette maison fermées, victime d’incompréhension et de culpabilité de n’avoir rien soupçonné.

Un coup de coeur extraordinaire pour ce livre !

Ma note -> 

Éditions Phebus, 2012, 449 pages.

Dans ma bibliothèque.

Je remercie vraiment très chaleureusement Babelio et les éditions Phebus qui m’ont fait découvrir cette lecture génialissime !!!

« Le chat et ses mystères » de Daniel Lacotte

le chat et ses mystères, daniel lacotte, éditions albin michelQuatrième de couverture : Doux – intelligent – agile – adroit – indomptable – méfiant – ingénieux – clairvoyant – résistant – indépendant – sauvage – sociable…

Le félin occupe une place particulière dans la société depuis l’Antiquité. Défié dans l’Égypte ancienne, diabolisé et parfois torturé au Moyen Âge, le chat accompagne les aristocrates et bourgeois du XVIIIème siècle avant de devenir le confident des artistes et des poètes au XIXème. Il est aujourd’hui l’animal de compagnie le plus apprécié et choyé.

De tout temps le chat a fasciné car il porte en lui le don de la métamorphose, le trouble de la sensualité et de la séduction. A travers son histoire palpitante et secrète, découvrez pourquoi cet animal doux et intelligent n’a rien perdu de son mystère…

Mon avis : Un petit livre coup de coeur ! J’ai (encore) appris plein de choses sur ces petites bêtes que j’adore ! En passant par l’évolution de ce petit animal, sa place à nos côtés à travers les siècles, des anedoctes de chats héros et des explications sur ses comportements.
Ce livre est très bien écrit, il est bourré d’anedoctes, de conseils et d’explications. Un vrai plaisir de lecture, dommage qu’il fut si court !

Ma note ->  

Éditions Albin Michel, 2009, 197 pages.

Emprunté à la bibliothèque.

« Le temps ne s’arrête pas pour les souris » (Hermux Tantamoq : tome 1) de Michael Hoeye

le temps ne s'arrête pas pour les souris, hermux tantamoq, michael hoeye, éditions albin michelQuatrième de couverture : Le premier volume des aventures d’Hermus Tantamoq, une souris pas comme les autres, horloger timide, détective par amour et héros malgré lui !

Hermux Tantamoq aime par-dessus tout les monstres, les pauses-café du matin et sa coccinelle apprivoisée, Terfèle. Jusqu’au jour où Linka Perflinker, aviatrice intrépide, fait irruption dans sa boutique et dans sa vie.
Quand Linka disparaît mystérieusement, Hermux se lance à sa recherche et son existence paisible bascule dans l’imprévisible. La course contre la montre a commencé…

Mon avis : J’ai ADORÉ, ce livre jeunesse est un grand coup de coeur. Cette petite souris est géniale. L’auteur nous fait partie dans un monde imaginaire trop chouette, même les noms des personnages sont d’une imagination débordante. L’histoire est fraîche, comique et avec un brin de suspens bien mené.

Pour les jeunes et les moins jeunes, je vous le conseille ! 

Ma note -> 

Éditions Albin Michel, 2002, 315 pages.

Emprunté à la bibliothèque.

« Hunger Games » (tome 1) de Suzanne Collins

hunger games, suzanne collins, éditions pocket jeunesseQuatrième de couverture : Les Hunger Games ont commencé. Le vainqueur deviendra riche et célèbre. Les autres mourront…

Dans un futur sombre, sur les ruines des Etats-Unis, un jeu télévisé est créé pour contrôler le peuple par la terreur 
Douze garçons et douze filles tirés au sort participent à cette sinistre téléréaalité, que tout le monde est forcé de regarder en direct. Une seule règle dans l’arène : survivre, à tout prix.

Quand sa petite soeur est apelée pour participer aux Hunger Games, Katniss n’hésite pas une seconde. Elle prend sa place, consciente du danger. A seize ans, Katniss a déjà été confrontée plusieurs fois à la mort. Chez elle, survivre est comme une seconde nature…

Mon avis : Malgré le cynisme du sujet, j’ai adoré ce roman ! Il est captivant du début à la fin, je n’ai pas su le lacher de la journée, commencé le matin il fut terminé le soir même. Vivement le 2ème tome pour me replonger dans l’univers de Katniss et les siens !

Ma note :  ♥

D’autres avis : ici 

Editions Pocket Jeunesse, 2009, 399 pages.

Emprunté à la bibliothèque.

 

hunger games,suzanne collins,éditions pocket jeunesse