« La conquête de Plassans » (Les Rougon-Macquart : tome 4) d’Émile Zola

Les Rougon - Macquart, T.4.jpgRésumé : L’action se situe à Plassans, le berceau des Rougon-Macquart, petite ville que Zola a imaginée en s’inspirant d’Aix-en-Provence. La ville acquise à Napoléon III grâce aux intrigues de la famille Rougon (Le fortune des Rougon), est passée aux légitimistes. Une prêtre bonapartiste, l’abbé Faujas, y est envoyé par le pouvoir pour la reconquérir… (Source : livrespourtous.com)

Mon avis : Je suis enthousiaste et heureuse de lire cette série de romans du grand maître. J’aime tout dans ces romans : les ambiances, les personnages et bien sûr… l’écriture.
« La conquête de Plassans » ne dément pas tout cela. Une histoire prenante sur une famille envahie par un curé et sa famille. Un suspens bien élaboré. J’ai passé un très bon moment avec ce 4ème tome des Rougon – Macquart.

Ma note -> :-))

Éditions groupe Ebooks libres et gratuits, 312 pages.

Dans mon Bookeen.

« Schtroumpferies » (tome 3) de Peyo

Schtroumpferies, T.3.jpgRésumé : 44 petits gags des Schtroumpfs, mettant en scène nos chers lutins bleus. Le Schtroumpf musicien subit le mécontentement du voisinage, le Schtroumpf costaud est toujours aussi débordant d’énergie et ne supporte pas qu’on se moque de lui, le Schtroumpf grognon… eh bien est toujours aussi grognon ! 😉 (Source : coinbd.com)

Mon avis : Comme d’habitude quand j’ai affaire avec ces petits bonhommets bleus, je passe un très chouette moment de détente absolue !

Ma note -> :-))

Éditions Le Lombard, 1997, 46 pages.

Dans ma bibliothèque.

« Le chat qui parlait aux fantômes » de Lilian Jackson Braun

Le chat qui parlait aux fantômes.jpgQuatrième de couverture : Des fantômes hantent-ils réellement la ferme Musée Goodwinter ? Qwilleran ne le pense pas, bien qu’Iris Cobb, son ex-gouvernante, l’affirme. Tous les soirs, d’étranges bruits se font entendre : coups, cris étouffés, gémissements que seule Iris perçoit. Qwill attribue ces phénomènes à l’imagination débordante d’Iris jusqu’au jour où il la trouve littéralement « morte de frayeur » sur le sol de sa cuisine. Le coroner conclut à une crise cardiaque ; mais, ses soupçons éveillés, Qwill s’installe dans l’appartement de fonction du Musée et ce sont maintenant ses deux siamois, Kao K’o Kung dit Koko et Yom Yom qui ont un étrange comportement. Et il ne faudra pas moins de toute l’astuce de Koko pour que Qwill découvre, enfin, la vérité sur les tragédies passées et présentes et sur le squelette qui dormait dans les placards de la famille Goodwinter.

Mon avis : Qwil et sa moustache ont encore flairé une nouvelle bizarrerie, cette fois lors de la mort de son amie Iris. Il ne croit pas à une crise cardiaque fortuite, il est sûr et certain qu’Iris est décédée de peur et que cette peur a été induite volontairement par quelqu’un de son entourage. Le coup de pouce salvateur de Koko pour dénouer ce sac de noeuds arrive bien entendu à la fin de ce tome.

Cette histoire est agréable car la suspicion de Qwil mène le suspens tout au long de l’histoire. Elle change d’une enquête traditionnelle puisque « le meurtre » est insidieux et que la victime est morte d’une crise cardiaque induite par la peur… Sujet assez atypique !

Ma note -> :-))

Éditions 10-18, 1994, 285 pages.

Emprunté à la bibliothèque.

« Je vous écoute ! » (Les Psy : tome 3) de Bédu et Raoul Cauvin

Les Psy, T.3.jpgRésumé : Allongez-vous et dites-nous tout…
Votre mari est un incorrigible supporter ? Votre femme n’a pas de personnalité ? Vous avez été traumatisé par une prise d’otage ? Vous avez tendance à trop faire le mort ? Tout va bien, rassurez-vous, le psy est là pour s’occuper de tout. (Source : dupuis.com)

Mon avis : Un album dans la continuité des 2 précédents, des gags drôles sur les petites manies de certains ou les grandes phobies d’autres. C’est drôle, c’est sympa, sans se prendre au sérieux, un chouette moment de lecture détente.

Ma note -> :-))

Éditions Dupuis, 1995,46 pages.

Je le troque.

« Je te sauverai des ténèbres + La montagne des Âmes » (L’école des chats : tome 2) de Kin Jin-kyeong

l'école des chats, Jin-kyeong, éditions piquier jeunesseQuatrième de couverture : Le jour d’Apophis est arrivé, ce jour sinistre où le dieu des Ténèbres doit se réveiller de son long sommeil de deux mille ans. Pendant que Minjun et Brin-d’Osier errent dans le Royaume des Morts, les élèves de l’Ecole des Chats rassemblent leurs forces pour repousser l’attaque des chats-ombres.
L’ultime bataille approche ! Brin-d’Osier et ses amis auront besoin de tout leur courage et de toute la magie de cristal pour affronter les puissances des ténèbres !

Mon avis : Ce 2ème tome m’a moins plu que le 1er. J’ai trouvé l’histoire plus compliquée, les personnages sont trop nombreux et l’écriture est un peu brouillonne.
Malgré ces petits défauts, j’ai quant même lu ce tome avec plaisir mais pas avec passion comme ce fut le cas pour le premier.

Ma note -> :-))

D’autres avis : ici

Éditions Piquier jeunesse, 2010, 343 pages.

Emprunté à la bibliothèque.

« Classe tous riques » (Cédric : tome 3) de Tony Laudec et Raoul Cauvin

Cédric, T.3.jpgRésumé : Une jeune chinoise du nom de Chen débarque dans la classe de Cédric, et c’est lui qui est chargé de l’aider à s’intégrer dans l’école. Notre jeune héros prend d’abord cela de mauvaise humeur avant de tomber amoureux de la petite fille. Dès lors Cédric va tout faire pour se renseigner sur Chen et essayer de lui déclarer son amour. Mais tout n’est pas si simple, car il y a Nicolas son rival et ce nouvel amour pourrait briser le coeur de Mademoiselle Nelly. A côté de cela, notre héros poursuit sa vie de tous les jours avec son ami Christian.

Mon avis : L’arrivée de Chen fait de notre petit bonhomme, un petit garçon tout rougissant. Il devient timide (encore plus qu’avec Melle Nelly). J’ai adoré l’histoire dans laquelle il lui offre son walk-man et lui déclare par la suite sa flamme… 
Un chouette tome, plein d’affection mais aussi des gags facétieux très drôles.

Ma note -> :-))

D’autres avis :

Éditions Dupuis, 1993, 48 pages.

Je le troque.

« Juste avant le crépuscule » de Stephen King

Juste avant le crépuscule.jpgQuatrième de couverture : Juste avant le crépuscule… C’est l’heure trouble où les ombres se fondent dans les ténèbres, où la lumière vous fuit, où l’angoisse vous étreint…
L’heure de Stephen King.
Treize nouvelles jubilatoires et terrifiantes.

Mon avis : Du suspens, du gore, de l’humour, des sensations, des émotions, du psychologique… Bref tout plein de Stephen King en un seul livre. 
Des nouvelles très chouettes qui se lisent d’un trait et d’autres moins bonnes voire pas bonnes du tout mais comme elles ont été écrites à des moments différents de sa carrière, je lui ai pardonné 😉  

Ma note -> :-))

D’autres avis : ici et

Éditions Le Livre de Poche, 2012, 617 pages.

Prêté par Valérie.