« L’erreur de l’Épouvanteur » (L’Épouvanteur : tome 5) de Joseph Delaney

l'erreur de l'épouvanteur, joseph delaney, éditions bayard jeunesseDeuxième de couverture : « Lève-toi, m’ordonna-t-elle d’une voix dure. L’heure est venue, le danger est proche. Nos ennemies ne vont pas tarder.

– Nos ennemies ? soufflai-je. Il y en a plusieurs ?
– Bien sûr, petit ! La fille du Malin ne sera pas seule. Les sorcières d’eau convergent de tous côtés vers cette colline. Le combat est imminent. »

Plus que jamais, l’obscur menace le Comté. John Grégory envoie Tom dans le nord, pour qu’il poursuive sa formation auprès d’un autre épouvanteur, Bill Arkwright. Ce dernier habite un moulin hanté, non loin de dangereux marécages, et il se montre un maître implacable. Tom a du mal à supporter ses méthodes ! Or, le Malin charge sa propre fille, une puissante sorcière d’eau, d’anéantir Tom. C’est alors que Bill Arkwright commet une erreur, et le garçon se retrouve seul pour affronter sa redoutable adversaire. Son amie Alice et l’Epouvanteur accourent à son aide ; leurs forces combinées peinent cependant à contrer d’aussi noirs maléfices. Une erreur de plus pourrait être fatale et entraîner la victoire de l’obscur…

Mon avis : Tome concentré sur l’apprentissage de Tom qui change de maître et de façon de travailler. On découvre avec plaisir la motivation de Tom à être éponvanteur et surtout à être fidèle à son maître. 
Série qui me plaît toujours autant, il n’y a pas de temps morts, les aventures de Tom sont toutes dans le même registre mais ne se ressemblent pas, l’écriture est super agréable à lire. Bref cette série jeunesse n’est que de plaisir à lire.

Ma note -> :-))) 

D’autres avis : ici et

Éditions Bayard Jeunesse, 2010, 394 pages.

« Le dindon de la farce » (Garfield : tome 54) de Jim Davis

le dindon de la farce, garfield, jim davis, éditions dargaudRésumé de l’éditeur : Le Dindon de la farce est le 54ème tome des facéties du chat le plus drôle de la BD, le Garfield de Davis !

Garfield est un chat. Et le chat est fier et orgueilleux, cela va sans dire. Depuis 54 épisodes, son passe-temps préféré, consiste à se moquer du monde qui l’entoure. D’abord Jon, qu’il adore humilier, puis Odie, puis chaque être vivant qu’il rencontre. Inutile de préciser que le chat fier et orgueilleux ne souffre pas la réciproque, à savoir être moqué. Alors comment pensez-vous que Garfield réagit lorqu’il est le dindon de la farce ? Mal, très mal…

Ce 54ème volet des aventures de Garfield est, comme toute la série, à dévorer en famille. (Source : dargaud.com)

Mon avis : Un seul mot : EXCELLENT ! Comme toujours…

Ma note -> :-)))

Éditions Dargaud, 2012, 48 pages.

Dans ma bibliothèque.

« Le Secret de la Grotte de Cristal + Le cadeau magique + La prophétie se réalise » (L’École des Chats : tome 1) de Kim Jin-kyeong

l'école des chats, Kim Jin-kyeong, éditions picquier jeunesseQuatrième de couverture : « Les chats qui ne jouent pas pendant les cours seront punis ! »
Drôle d’école que cette École des Chats, où il est très recommandé de jouer pendant les cours, et où l’on apprend l’histoire des chats et la magie !
Nouvel élève de la classe de Cristal, Brin-d’Osier ne tarde pas à devenir très ami avec Mandragore, un grand matou fier de ses muscles, et Mot-d’Amour, une ravissante et espiègle chatte. Or, un lieu mystérieux les attire plus que tout : la Grotte de Cristal, où est enfermé le redoutable Chat Noir, le roi des chats-ombres qui menacent d’engloutir le monde dans les ténèbres. Un jour, les trois amis relèvent le défi : il s’agit, ni plus ni moins, de pénétrer dans la grotte interdite ! Les voilà qui entrent avec précaution dans la grotte d’où leur parviennent des gémissements à donner la chair de poule…

Mon avis : Un « Harry Potter » version féline ! Tout y est ou presque : une école de magie, un héros et 2 acolytes (une femelle et un mâle) et des aventures magiques pour sauver le monde des méchants.
J’ai beaucoup apprécier ces petits romans jeunesse, c’est frai et bien écrit. De plus l’histoire se passe en Corée ce qui donne une petite note de dépaysement très agréable. De plus les illustrations qui parsèment le livre sont très jolies et pleines de douceur.
Une très chouette découverte qui, heureusement, est en plusieurs tomes, ce qui va prolonger mon plaisir ! 

Ma note -> :-)))

D’autres avis : ici

Éditions Philippe Picquier, 2007, 493 pages.

Emprunté à la bibliothèque.

« Cible mouvante » de Ross MacDonald

Cible mouvante.jpgQuatrième de couverture : Comme beaucoup de millionnaires du sud de la Californie, le magnat du pétrole Ralph Sampson a d’étranges fréquentations. Il y a ce saint homme qui vénère le soleil et auquel Sampson a autrefois offert une montagne entière, et cette actrice oubliée, versée dans l’astrologie et les pratiques sadomaso. Mais voici que le détective privé Lew Archer est engagé par la femme de Sampson pour retrouver son excentrique mari dont les « amis » ont peut-être arrangé le kidnapping. Pour mener à bien son enquête, il devra naviguer entre les sanctuaires des mégariches californiens et les boîtes de jazz sordides.
Cette première enquête de Lew Archer plonge dans un univers où s’entremêlent sexe, avidité et rancoeurs familiales. Un classique du roman noir qui transcende le genre.

Mon avis : Une belle rencontre avec ce détective privé cool et un peu cynique. Son enquête est menée promptement, il ne fait pas de cadeau, que ce soit aux « mauvais » mais aussi à ses « employeurs ».
Histoire se passant après la 2ème guerre mondiale, dans des USA en reconstruction et en recherche de sensations. Lew se démarque en parcourant son chemin et en traversant cette ambiance allègrement sans fioriture et sans prise de tête.
Le petit plus qui m’a vraiment séduite, les traits d’humour parcourant les dialogues et les descriptions, tantôt noir, tantôt cynique. Ces petites phrases bien placées et à bon escient ainsi que l’intrigue et l’enquête rondement bien narrée m’ont conquise !

Ma note -> :-)))

Éditions Gallmeister, 2012, 278 pages.

Je le troc.

Un tout grand merci à Babelio et aux Éditions Gallmeister pour cette lecture qui m’a donné envie de découvrir d’autres enquête de ce très cher Lew 🙂


Gallmeister.gif

Babelio.jpg

Un homme obscur (+ Une belle matinée) de Marguerite Yourcenar

Un homme obscur.jpgQuatrième de couverture : La vie et la mort de Nathanaël, dans la Hollande du XVIIème siècle, est le sujet d’Un homme obscur. Un homme simple, presque sans culture, « levant sur le monde un regard d’autant plus clair qu’il est incapable d’orgueil ». Le héros d’Une belle matinée est Lazare, le fils de Nathanaël, un enfant mêlé à une troupe de comédiens shakespeariens. A travers les brochures du théatre élisabethain, le petit Lazare vit d’avance toute vie, « tour à tour fille et garçon, jeune homme et vieillard, enfant assassiné et brute assassine, roi et mendiant, prince vêtu de noir et bouffon bariolé du prince. »

Mon avis : Une lecture qui m’a été conseillée par un collègue homme, du coup je n’ai pas résisté à l’emprunter à la bibliothèque, car c’est tellement rare (dans mon entourage) qu’un homme me parle de livres 😉
Et bien j’ai été charmée par ce roman ! C’était mon premier Yourcenar, et ce ne sera pas le dernier. J’ai adoré le style qui conte l’histoire avec une fluidité très agréable. je me suis laissée portée par les mots décrivant les vies de Nathanaël et Lazare.
Limpide est le mot qui me vient pour décrire ce roman. Je l’ai lu et fini sans m’en apercevoir. 

Ma note : :-)))

Éditions Folio, 1998, 213 pages.

Emprunté à la bibliothèque.

« Anomalies » (Masqué : tome 1) de Serge Lehman et Stéphane Créty

Masqué, T.1.jpgQuatrième de couverture : Blessé au cours d’une mission dans le Caucase, le sergent Frank Braffort regagne Paris après six ans d’absence. Il découvre une ville en pleine mutation orchestrée par le préfet Beauregard : Paris-Métropole. Une ville où le gigantsme rétro fait fureur et où se multiplient les « Anomalies », événements mystérieux que nul ne peut expliquer. Une ville qui va s’emparer de Braffort et lier leurs destins à jamais…

Mon avis : Une BD très vivante ! Plein d’actions, des gens qui bougent, des voitures qui volent, des artères immenses au lieu de petites rues. Cet ancien militaire est replongé dans un chaos, différent de celui de la guerre mais tout aussi prenant et déstabilisant.

L’histoire et le suspens sont rondement menés. Les dessins sont très réalistes, colorés, bourrés de petits détails de la vie courante actuelle. On a envie de se plonger dans ce Paris étrange pour aider le héros mais on a aussi très peur d’être face à face avec ses « choses » malfaisantes » que le héros va devoir traqués pour libérer Paris de ses dangers. La fin est tellement accrochante, que je n’ai qu’une hâte c’est de découvrir la suite !

Un premier tome que j’ai beaucoup appprécié et qui présage une suite très alléchante…

Ma note -> :-)))

D’autres avis : ici

Éditions Delcourt, 2012, 48 pages.

Je le troc.

Je remercie les éditions Delcourt ainsi que Babelio pour m’avoir donner l’opportunité de découvrir cette BD, car sans ce partenariat je ne me serai jamais arrêtée devant ce livre…

Delcourt.pngBabelio.jpg

Babelio.gif

« Le choix du soldat » (Le soldat chamane : tome 5) de Robin Hobb

le soldat chamane, le choix du soldat, robin hobb, éditions france loisirsQuatrième de couverture : Simple soldat, Jamère souffre de son obésité qui lui vaut moquerie et dédain. Le mépris tourne à la méfaince lorsqu’il est accusé de meurtre. Mais il est aussi un Opulent du peuple ocellion, qui vit une partie du temps avec Olikéa, à la fois amante, nourricière et qui lui enseigne la magie. Tiraillé entre ses deux existences, le jeune homme s’efforce de survivre aux terribls dangers qui parsèment sa route chaotique…

Mon avis : Ce tome est vraiment chouette. Il est vivant, et les aventures de Jamère deviennent de plus en plus tentantes à suivre. Ce héros atypique de part son obésité vit une vie qu’il était loin d’imaginer et moi aussi… Cette série a mis du temps à démarrer, chaque tome étant un peu plus passionnant que le précédent, je me réjouis d’entamer le 6ème !

Ma note -> 🙂))

Un extrait : « – Mais n’importe quel avenir peut exister ! répondit-elle en riant. Tu dis des bêtises. Comment un avenir pourrait-il être impossible ? Possèdes-tu les pouvoirs des dieux ? » (p.141)

Éditions France Loisirs, 2009, 398 pages.

Je le troc.